DROIT DE REPONSE AU COMMUNIQUE DE PRESSE DE L APHP

Le service presse de l’APHP a fait paraître un communiqué de presse concernant la situation du Dr. Villafane et par extension les actions entreprises envers les malades. Vous le trouverez ici http://www.aphp.fr/contenu/point-sur-larret-de-la-consultation-du-dr-gabriel-villafane-au-sein-du-service-de-neurologie.

Compte tenu des approximations et de l’incomplétude de l’information, nous pouvons sérieusement nous interroger sur le caractère mensonger de ce communiqué, tant concernant le suivi des malades par l’hôpital Henri Mondor de Créteil que sur les résultats de l’étude menée par le Dr. Villafane. Par ailleurs, des questions se posent sur son caractère diffamatoire à l’encontre du Dr. Villafane.

Mensonges ?

Suivi des malades :

le communiqué indique « Il a été proposé à chacun des patients un rendez-vous soit au sein du Centre Expert Parkinson de l’hôpital Henri Mondor, soit dans un Centre Expert Parkinson, plus proche de leur domicile, afin d’assurer la continuité des soins. »

Ceci est faux : certains malades ont reçu effectivement un courrier, dont la teneur varie, lorsque leur rendez-vous était proche. Mais ce n’est pas le cas de tous, loin de là. En septembre 35 patients ont été interrogé à ce propos, seulement 5 ont reçu un courrier !

Résultats de l’étude sur l’efficacité de la nicotine à l’état pur comme thérapie contre Parkinson :

le communiqué indique « Les résultats de cette étude clôturée permettent de conclure à l’inefficacité de l’administration transdermique de nicotine sur les symptômes moteurs de patients atteints de maladie de Parkinson. » Nous nous sommes procurés l’article scientifique qui expose les résultats de l’étude en question Nicopark 2 (cet article a été validé par le comité scientifique de relecteurs et est au stade final de la publication, vous pouvez le trouver ici :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28960663).

Nous reproduisons ici la conclusion de son résumé : « High doses of transdermal nicotine were tolerated, but our study failed to demonstrate significant improvement in UPDRS motor scores. Improvement in unblinded secondary outcomes (UPDRS-II, UPDRS-IV, doses of L-dopa-equivalents) suggest a possible benefit for patients treated with nicotine, which should be confirmed in larger double blind, placebo-controlled studies. »

A la lecture complète de cet article, nous comprenons que :

– certes, selon le critère principal retenu dans l’étude pour évaluer l’efficacité de la nicotine transdermique, la démonstration n’a pas été faite de son efficacité.

– mais que, selon les critères secondaires qui étaient évalués, des améliorations de la qualité de vie des patients pouvaient être notés, en particulier diminution de la quantité de L-Dopa administrée, ce qui peut diminuer les effets secondaires de ce traitement. C’est la raison pour laquelle, la conclusion ouvre sur la perspective d’entreprendre des recherches à plus grande échelle pour confirmer l’intérêt de la nicotine.

Ce que la conclusion pointe, ce sont les deux informations. N’en donner qu’une est pour le moins fallacieux.

Diffamation à l’encontre du Dr. Villafane ?

Nous ne pouvons nous prononcer quant à la réalité de tous les reproches formulés à l’encontre du Dr. Villafane. C’est à lui d’entreprendre ce qu’il faut d’un point de vue judiciaire. Toutefois, la question se pose pour nous du discrédit qui est ainsi fait au seul médecin aujourd’hui compétent sur la thérapie dont nombre d’entre nous constatent les bienfaits, discrédit qui peut l’empêcher de continuer à exercer, ce qui nous sera évidemment préjudiciable. Quelles preuves sont apportées aux reproches formulés ? Les conditions de son licenciement ont-elles toutes été remplies ? Nous rappelons par ailleurs que la publication concernant l’étude dont il était le principal investigateur est aujourd’hui assurée. Les circonstances qui l’ont retardé sont à clarifier…

 

 

PETITION EN LIGNE SUR CHANGE.ORG , n’hésitez pas à signer!  plus de 1 500 signatures !

https://www.change.org/p/pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-et-ministre-des-solidarit%C3%A9s-et-de-la-sant%C3%A9-nicotine-proc%C3%A9d%C3%A9-nept-contre-les-maladies-neurod%C3%A9g%C3%A9n%C3%A9ratives-ac0bba56-faf9-4d61-a186-95ffc6b9a185